Quel métro pour les Catacombes de Paris ?

Catacombes de Paris 14ème
Catacombes de Paris, 14ème

Quel métro pour visiter les Catacombes de Paris ?

Les catacombes de Paris sont situées dans le 14eme arrondissement de Paris, desservies par le métro Denfert-Rochereau (ligne 4 et ligne 6). Il s’agit d’un ossuaire municipal réalisé sous terre, dans d’anciennes carrières souterraines.

Depuis leur création, les catacombes de Paris ont connu une popularité grandissante. C’est en 1806 que les visites publiques sont autorisées. Au XIXème siècle, plusieurs personnalités les visitèrent : l’empereur Napoléon III et le chancelier allemand Bismark ; le photographe Nadar y réalisa un reportage. Et en mai 1871, plusieurs communards y trouvèrent refuge avant d’être rattrapés par les Versaillais de Thiers.

Catacombes de Paris 14ème
Catacombes de Paris 14ème • Jean-David & Anne-Laure, Wikimedia Commons

Aujourd’hui, les catacombes de Paris sont devenues un lieu de visite, jugé incontournable pour certains : près de 538.000 visiteurs ont parcouru ces galeries en 2017, faisant de ce lieu le quatrième musée municipal le plus visité à Paris. A ce jour, c’est d’ailleurs la plus grande nécropole municipale visitée au monde. Il faut compter une à deux heures de queue pour y entrer les week-ends, les jours fériés et pendant les vacances.

La partie visitable des catacombes couvre environ 2 kilomètres de long, à vingt mètres sous terre. Il s’agit d’une infime partie (soit à peine 0,5 %) de l’ensemble de ces carrières souterraines qui s’étendent sur plusieurs arrondissements.

Les origines des Catacombes de Paris

De 1785 à 1861, pour des raisons de salubrité publique, on transféra ici les restes de six millions d’individus provenant de plusieurs cimetières parisiens. Ces transferts d’ossements commencèrent avec la fermeture du Cimetière des Innocents dans lequel plus de deux millions de Parisiens étaient enterrés. Puis elles se généralisèrent à mesure que d’autres cimetières parisiens se fermaient : au final, dix-sept cimetières et des centaines de monastères, couvents et autres lieux de cultes entourés de leurs propres cimetières ont été vidés pour alimenter ces carrières souterraines.

Le 2 avril 1897, un concert organisé clandestinement pour une centaine de privilégiés Parisiens provoquera un scandale : d’excellents musiciens de l’Opéra exécute des morceaux de musique aux noms particulièrement adaptés à ces lieux, notamment la Marche funèbre de Chopin et la Danse macabre de Saint-Saëns. Des mesures furent prises pour que plus aucune manifestation de ce type ne soit possible dans ces lieux.

Des personnages célèbres ont eu leurs dépouilles transférées dans cet ossuaire du fait de la fermeture des cimetières parisiens : Nicolas Fouquet, le surintendant des finances de Louis XIV ; le ministre Jean-Baptiste Colbert, ministre de Louis XIV ; mais aussi Rabelais, Jean-Baptiste Lully, Jules Hardouin-Mansart, François Mansart, Racine, Blaise Pascal, Montesquieu, Marat ; les dépouilles des 1 000 gardes suisses tués aux Tuileries en 1792 ; les 1 343 personnes guillotinées entre 1792 et 1794, dont Charlotte Corday ; et aussi les révolutionnaires Danton, Robespierre et Camille Desmoulins.

Au cinéma, les catacombes apparaissent dans plusieurs films récents : en 2014, Bleu catacombes, de Charlotte Brändström ; en 2018, Nox, série télévisée de Mabrouk El Mechri ; et en 2021, Lupin, série télévisée sur Netflix.

Les catacombes de Paris sont également mises en scène dans deux jeux vidéo : Call of Duty: Modern Warfare 3 (poursuite d’un criminel) et Assassin’s Creed Unity (le héro Arno Dorian y fait plusieurs apparitions).

Quel métro pour les Catacombes de Paris ?